https://www.calameo.com/read/00557607629aae133970b?authid=AFw2zKchDTFu

Le Bulletin Saison Estivale 2018 est enfin là !

Cliquer sur l'image pour une lecture sans téléchargement.


Document PDFBulletin saison estivale 2018

Le Mal Aigu des Montagnes

Le Mal Aigu des Montagnes

Le mal aigu des montagnes (MAM) est souvent mal connu des aventuriers de haute altitude et peut entrainer de graves conséquences. Même en respectant les seuils d’acclimatation personne n’est à l’abri du MAM, c’est pourquoi il faut être très attentifs aux moindres changements. De nombreuses destinations prisées pour leurs départs de différents sommets sont déjà haute en altitude. Les voyageurs arrivent et sont obligés de s’acclimater rapidement, soit une acclimatation quasi inexistante.

Le pourquoi du comment ?
En altitude la pression atmosphérique diminue et donc l’oxygène se raréfie ; à 5000 m la quantité d’oxygène diminue de moitié par rapport à celle du niveau de la mer. Avec ce manque d’oxygène, appelé hypoxie, l’organisme réagit en : 

  • Augmentant la ventilationet la fréquence cardiaque pour absorber un maximum d’oxygène et l’acheminer vers les organes qui en ont le plus besoin. Ceci peut durer plusieurs jours.
  • Augmentant les globules rougesqui transportent l’oxygène, fabriqués par la moelle osseuse en une semaine environ ce qui explique les temps d’acclimatation. Lorsque celle-ci n’est pas complète le randonneur s’expose au MAM.

Les symptômes
Dès 2500 m d’altitude il convient à tout le monde d’écouter son corps, des signaux nous ferons réagir sur notre état de santé. 

Dans les cas bénins, 6 à 24 premières heures : 

  • Apparition de maux de tête (96% des cas)
  • Fatigue importante
  • Trouble du sommeil (35% des cas)
  • Vertiges, perte d’appétit et nausées
  • Irritabilité, fréquemment observée

Cas plus grave : 

  • Maux de tête persistant même avec prise d’aspirine
  • Vomissements

Cas d’urgence :

  • Essoufflement au repos
  • Fatigue anormale ou disproportionnée
  • Diminution des urines

 

Prévenir le MAM
Il faut avant tout prévenir tout MAM en effectuant une bonne acclimatation, au-delà de 3500 m ne pas gravir plus de 300 à 500 m par jour. Respecter les paliers en fonction des nuits consécutives. Boire, boire, boire et toujours boire. Des thés chauds aux bivouacs sont toujours les bienvenus mais la gourde reste un indispensable des courses.

Les risques
Le MAM n’est pas dangereux en soit, il suffit de bien savoir le gérer et de prendre les bonnes décisions au bon moment. Les risques vitaux déclenchés par le MAM sont :

  • L’œdème pulmonaire, signalé par toux, crachats, lèvres bleues et respiration limitée.
  • L’œdème cérébral, signalé par des maux de tête très importants impossible à calmer, vomissements, fatigue extrême, troubles du caractère, de la coordination et de l’équilibre, et apparition d’hallucinations.

Dans les deux cas, si les mesures nécessaires ne sont pas prises dans l’urgence, le coma suivi de la mort en quelques heures sont inévitables. 

6 règles d’Or

  1. Montée progressive, max 500m par jour
  2. Etape d’acclimatation à chaque palier : 1000 m
  3. L’hydratation est primordiale : boire régulièrement
  4. Pas de somnifères et surveiller attentivement toutes sensations anormales qui s’apparenteraient aux symptômes du MAM
  5. Ne pas continuer l’ascension si symptômes du MAM
  6. Planifier une altitude inférieure pour passer la nuit, même s’il faut faire demi-tour temporairement

En cas de doute, ne pas prendre de risques inutiles et redescendre à un palier inférieur pour procéder à une nouvelle acclimatation. 

Source : Anthony Nicolazzi

image

Pourquoi adhérer au CAF ?

Pourquoi adhérer au CAF ?

1 – Une assurance adaptée à la montagne valable dans toute l'europe
Pour tous les sports de montagne (parapente simple, et aile volante monoplace compris), tant pour la pratique individuelle que collective. Une assistance rapatriement valable dans toute l'Europe et une assurance complémentaire qui permet d'étendre les droits au monde entier.

2 – Large choix d'activités de montagne, été et hiver
Randonnée pédestre, raid nature, escalade, slakeline, alpinisme, ski, ski de randonnée, raquette,  via feratta, vélo de montagne, camp d'été, école pour les jeune.

3 – Des sorties toutes les semaines ouvertent à tous niveaux
Que vous soyez débutants ou comfirmés, pour tous les âges, vous n'aurez que l'embarat du choix pour vos activités.

4 – Des rencontres et des partages
Nos principaux atouts dans le club sont la convivialité, la camaraderie, et l'entraide.

5 – Participer à la protection de l'environnement
Parce qu'aujourd'hui c'est devenu un impératif. Le CAF vous explique les valeurs de notre mère nature.

6 – Accès à tous les refuges du CAF présents dans le monde
50% de réduction dans les 142 refuges français que gère le CAF, ainsi que dans les refuges de 13 pays européens. Le CAF de Chalon gère 3 chalets : VAUCHIGNON (Côte d'Or) - LA PILE-DESSUS aux rousses (Jura) - LES ALLUES à Méribel (Savoie).

7 – Tarifs avantageux pour les familles et jeunes moins de 24 ans

8 – Accès aux formations de tous niveaux
Pour vous perfectionner ou encadrer à votre tour les activités organisées par le CAF.

9 – Avantages avec nos partenaires
Des conditions d'achats à des tarifs préféentiels : Au vieux campeur, Allibert trekking, Intersport...

10 – Encadrement bénévole
Bénéficier d'un encadrement compétant pour les sorties en groupe ou quand vous ne penser pas être autonome à 100%.

CLUB ALPIN FRANCAIS CHALON SUR SAONE

ESPACE JEAN ZAY
4 RUE JULES FERRY
71100  CHALON SUR SAONE
Contactez-nous
Tél. 03 85 93 10 21
Permanences :
Lundi, Jeudi et Vendredi 13h30 - 17h30
Agenda