Carnet de route

WE V2M SAILLANS

Sortie :  WE V2M SAILLANS du 21/09/2019

Le 08/10/2019 par Michel VIDEAU

Samedi 21 septembre

C'est le 5ème WE d'automne pour notre groupe VTT.

Nous retrouvons la Drôme et ses super sentiers, cette année va pour Saillans situé à une vingtaine de km de avant Die. Tous les participants sont présents au camping des Chapelains le samedi matin pour faire de cette journée la journée principale du WE.

Les vététistes sont prêts à en découdre avec le relief mouvementé de la région : 7 "musculaires", 6 "électriques" dont 1 féminine, 13 en tout. En parallèle, elles sont 7 randonneuses qui ont pris leurs bâtons de marche, c'est Nelly qui va les guider. Comme je l'avais annoncé difficilement lors d'une préparation improvisée le jeudi soir il y a une semaine chez Freddy, nous allons partir à 9h30. Quelques impatients font du lobbying pour partir quelques minutes avant ... pas question ! Finalement ce sera 9h32. Comme souvent quelques hésitations pour trouver la bonne direction de départ, il y a déjà des créatifs qui font des variantes. Mais très vite il n'y a plus d’ambiguïté c'est bien le single qui se déroule et monte devant nous.

Sérieux le single, d'abord il monte et puis il se corse par de nombreuses petites marches. Km 3, très vite le premier grain de sable : Eric, père de famille modèle, a laissé son super vélo à Antoine et a emprunté un vélo de rechange qui vite renâcle. Ce pauvre vélo nous explique "j'ai la chaine qui s'déguingle, la chambre qui s'dégonfle, l'amortisseur qui faiblit ... ". Eric découragé annonce qu'il est est près à renoncer, alors là les outils adéquats sortent des sacs, soignent le pauvre vélo en presque rien de temps. C'est reparti ! Première belle descente toujours sur le single, une crevaison au km 7 au lieu-dit Sans Souci (tu parles !). Puis courte portion sur le bitume, nous reprenons un long chemin forestier. Km 7 : Pchiiiiiit ! C'est le tour d'un pneu de Patrice à avoir des vapeurs. Km 16 : au col de la Croix, petit exercice pour les électriques, un très court raidillon en virage. Je me lance, coince au milieu, chute dans le taillis, et est méchamment agressé par un morceau de bois, le pédalage va s'en retrouver douloureux, j'ai encore à ce jour la cuisse droite de toutes les couleurs. S'ensuit une longue montée en single accidentée de petits sauts pierreux, je peine à pousser le vélo, me met dans le rouge, je vais avoir quelques heures creuses avant de retrouver la forme dans l'après-midi. Dire que j'étais passé au même endroit il y a 11 ans presque les doigts dans le nez ! Km 18, il est 13h : c'est l'heure de manger, ce que nous faisons avec entrain. En ce début d'après midi, toujours des singles mais en descente. De nombreux passages sont impressionnants avec des écriteaux "Attention danger !". Sagement c'est souvent à pied que nous les passons. Seul le cabri Antoine s'y engage. Du km 26 au km 30, 500 m de dénivelée d'une grande montée sur une piste en ciment. Même mes potes "musculaires" les plus pointus tirent la langue et à un moment ou à un autre mettent le pied à terre. A la fin de la pente, de bons samaritains "électriques" prêtent leur vélo. Freddy prête le sien à Antoine, Bubu à Christian (celui-ci apprécie fort et nous déclare qu'il s'y mettra ... vers 85 ans). Lorsque çà monte à un moment ça descend !

Du km 30 au km 34, 500m de dénivelée d'une grande descente sur un single tout en épingles, c'est la descente du Tunnel, une référence dans le coin. Nous voilà à Saillans. Deux groupes se sont formés, j'emmène le deuxième à travers la ville et ... retrouve le premier devant une bière au bar du centre. Une dernière ligne droite facile sous une belle averse qui prétend nous annoncer la météo du lendemain et nous retrouvons le camping, nos compagnes et les douches. Ici c'est aussi le pays de la Clairette de Die, bien frappée c'est un délice et pas trop alcoolisé. Nous la goutons de 18 à 20h, d'abord au bungalow et ensuite au restaurant.

Bel accueil finalement, le couple d'hôtes nous sert un délicieux couscous provençal. Après tout ça, "coucouche panier", c'est bien mérité !

Bilan de la journée : 35.4km / 1325m / 7h18 hors tout / 4h36 en déplacement. Bonne météo. Maximum de singles d'un gros niveau technique (pour nous).

Dimanche 22 septembre

Les conversations hier soir ont beaucoup porté sur la météo, les experts parlent doctement de la pluie à l'heure et au dixième de millimètre près, chacun a son site internet et détient la vérité. On dirait les docteurs dans du Molière ! Ce matin ça menace, il y a même un grondement au loin, la plupart attendent la décision de l'organisateur du circuit.

Je fais une réunion avec moi-même et me dit que s'il ne pleut pas au départ nous verrons ensuite. Dans ce pays comme dans d'autres il faut monter pour s'amuser et ça le fait dès le début. Très vite notre Alain M renonce, victime d'un sérieux mal de dos. Une route forestière tout juste entrecoupée d'un single déjà pratiqué hier nous emmène à la Chapelle St Christophe. Les filles y sont passé hier. Petite visite, c'est la journée du Patrimoine. Nous repartons en montée, tout va bien. Dans la descente pourtant facile ça va moins bien ! C'est d'abord Antoine, le cabri descendeur, dont la roue arrière se dégonfle. L'équipe "assistance technique" se démène. Je reprends mon vélo : il est en partie à plat ! Nous regonflons, mais un peu plus loin rebelote ! Bouh la la !!! En y regardant de plus près ma jante a reçu un beau choc et le pneu tubeless n'est plus étanche. L'équipe "assistance technique" s'en donne à cœur joie, sort la pince croco, les bouts de sparadraps, modifie le profil de ma jante, y rajoute généreusement un trou (surement pour ventiler quand ça chauffe dans les descentes), rajoute une chambre. C'est reparti ! La réparation tient, elle tient encore à l'heure qu'il est. Single, descente rapide, nous revoilà à la Chapelle St Christophe pour la pause de midi. Toujours pas de pluie ! Cette après-midi ce sera pratiquement que du single, d'abord en montée, puis en descente et d'un niveau abordable sauf un petit passage "Attention danger !" qui se fait à pied. Avant cela nous avons raccourci le circuit au col de Pourcheton suite à incident mécanique d'Antoine. Cela n'empêche que la descente est un régal. Que la vitesse et l'appel de l'écurie aidant le groupe se disperse en quatre sous-groupes qui prendront des parcours différents plus ou moins longs et pentus pour une arrivée sans encombre et sans pluie au camping.

Bilan de la journée : 25.6km / 660m / 5h14 hors tout / 2h39 en déplacement. Météo sans pluie.

Pendant tout ça quatre randonneuses emmenées par Nelly sont montées assez haut pour descendre la descente du Tunnel que nous avons fait hier. Voilà la fin du week-end. Encore un bon cru pour notre sortie d'automne. Tout le monde y a trouvé du plaisir. Merci à tous de votre présence joyeuse. Merci à Jean-Michel pour nous avoir organisé l'hébergement.







CLUB ALPIN FRANCAIS CHALON SUR SAONE

ESPACE JEAN ZAY
4 RUE JULES FERRY
71100  CHALON SUR SAONE
Contactez-nous
Tél. 03 85 93 10 21
Permanences :
Mercredi, Jeudi et Vendredi 14 h - 19 h
Agenda